reseaux associations entrepreneur en Seine et Marne

Sondage pour les seine et marnais :

CREATEURS – JEUNES ENTREPRISES – REPRENEURS

  • Objectif Action

Vanessa BUZONIE, à contacter de ma part (Vincent BOGAERS !)http://www.objectifaction.com

  • Club des Repreneurs (voir le site de la CCI77)
_________________________________________

ENTREPRENEURS

Nord 77 :
– Le Pays Créçois : http://www.objectifaction.com
– Portes de la Brie : http://www.epb77-asso.org
– Roissy : http://www.roissy-entreprises.com
– Meaux :EDA Entrepreneurs d’aujourd’hui

Sud 77 :
http://www.acess77.com
Fontainebleau : http://entreprise.77.evous.fr/Axe-et-Cible.html
– Fontainebleau : http://www.cce77.fr/article/index/rub/52
– Senart : http://www.senartentreprises.fr/

Tout le 77 :
http://www.bnifrance.info

– Dirigeantes Actives 77
Frédérique HUMBERT contact@dirigeantes-actives77.fr Tél : 06 33 71 54 15 Blog http://dirigeantesactives77.hautetfort.com

CGPME 77 : http://w3.cgpme77.fr
Président Jean-Pierre HUBERT

_________________________________________

RESEAUX SECTORIELS

– DCF : Mouvement Professionnel National – Promouvoir et valoriser la fonction commerciale
Président : Jean-Louis MARIE Tél : 01 60 39 01 11 E-mail : jl.marie@dcf77.fr

– GE77 : Contact : Thierry ARNAULT – Tel. : 01 74 60 51 30

Répertoire Professionnel des Consultants-Formateurs Indépendants : donnez votre avis !

See on Scoop.itSYCFI

SYCFI‘s insight:

Consultation publique ouverte jusqu’au 31 octobre 2013

Le SYCFI et l’AFREF instaurent un répertoire professionnel dédié aux consultants formateurs indépendants afin qu’ils puissent bénéficier d’une identification spécifique de leurs compétences et conditions d’exercice. 

Les documents suivants (version 1) sont téléchargeables pour compléter votre information :

Présentation du ProjetRèglement généralCode de déontologie

Les contributions sont libres (avis, propositions, argumentation, …) et nous permettront d’ajuster le dispositif. Nous vous garantissons une stricte confidentialité. 

Vous disposez de 1500 signes, c’est ici : http://www.sycfi.org/consultation-repertoire-professionnel-consultant-formateur-independant.html

See on Répertoire Professionnel des CFI

Réseaux sociaux professionnels : y être ou ne pas y être ?

See on Scoop.itEmploi 2.0

…là est la question, me direz-vous ! Je préciserai le titre de cet article en…

Bernard Martinez‘s insight:

Une question encore d’actualité pour beaucoup …

See on www.emploi-2-0.com

L’Afref et le Sycfi lancent le premier Répertoire professionnel dédié aux Consultants-Formateurs indépendants : le RP-CFI

See on Scoop.itSYCFI

La question de l’identité professionnelle des formateurs freelances et les actions à mener en vue de les valoriser, le Sycfi (syndicat des consultants-formateurs indépendants) se la pose depuis longtemps. En
2011, dans son ouvrage Profession, formateur-consultant, l’organisation syndicale – alors Sicfor – développait déjà une réflexion sur les pistes à explorer pour valoriser l’identité des indépendants du conseil et de la formation dans un contexte de crise. Une thématique entrée, depuis, en résonance avec les travaux de l’Afref (Association pour la réflexion et l’échange sur la formation) qui avait fait de cette thématique l’enjeu majeur de sa première université d’été, tenue en juillet dernier. Et cette convergence d’esprit entre le think tank et le syndicat professionnel a accouché, en cette fin septembre 2013, d’un premier répertoire professionnel des consultants-formateurs indépendants (RP-CFI), susceptible d’offrir à ces derniers une identification professionnelle spécifique et lisible.
« Ce projet, c’est le résultat d’un beau partenariat entre l’Afref et le Sycfi » résumait Lionel Soubeyran, Président du syndicat professionnel interrogé par le Quotidien de la formation le 17 septembre 2013.
Un projet initié en mars dernier et facilité par la présence des deux associations à la même table du
Collectif des présidents d’associations pour l’amélioration de la formation professionnelle. Mais si ce répertoire – qui se veut davantage label que registre – ambitionne de permettre aux freelances de se doter d’un corpus professionnel et éthique commun, il n’a pas pour autant vocation à faire du métier de Formateur-Consultant une profession « à ordre » à l’image des médecins, notaires ou infirmières. « La démarche d’inscription à ce répertoire repose sur le volontariat et s’inscrit dans un processus d’habilitation par les pairs plutôt que dans une dynamique de certification », précise le président du
Sycfi.

L’objectif ?
« Garantir l’ouverture de cette profession à tous… sauf à ceux qui n’ont rien à y faire » assène-t-il. Un impératif, dans une profession particulièrement éclatée, dont l’activité économique repose énormément sur le bouche-à-oreille et où un seul formateur médiocre peut entacher la réputation de nombre de ses collègues auprès des acheteurs de formation.

Renforcer la légitimité sociale de la profession
Mais au-delà de l’obtention d’un « label qualité » pour les formateurs acceptant de se plier aux règles
du Répertoire – lesquelles imposent de fournir à la « commission d’habilitation » un certain nombre de garanties concernant les compétences, l’expérience et la déontologie du postulant – c’est la volonté de professionnalisation des formateurs-consultants indépendants qui a entraîné l’adhésion de l’Afref dans cette coopération. « En développant ce répertoire et en développant son identité professionnelle, ce métier s’inscrit dans une démarche qui renforce sa légitimité sociale » expliquait Fabrice Gutnik, président de l’Afref. Hors de question, en effet, que le répertoire ne se transforme en « réseau de copains » insiste Lionel Soubeyran, puisque le Comité d’habilitation prévu dans le dispositif sera composé de deux équipes distinctes, qui chacune, étudieront « à l’aveugle » – sans connaître l’identité du postulant – les candidatures qui leur seront transmises avant de rendre leur verdict.

Proposer le projet aux professionnels, pouvoirs publics et acteurs économiques
Si, aujourd’hui, l’Afref et le Sycfi constituent la colonne vertébrale de ce répertoire professionnel, l’ambition des deux fondatrices reste de lui garantir une évolution permanente, en fonction de l’actualisation de l’environnement juridique, technique, jurisprudentiel ou social de la formation professionnelle continue. Une évolution qui sera du ressort de douze experts composant le futur
« Conseil scientifique » du dispositif, qu’il s’agisse de représentants des clients des formateurs freelances (organisations patronales), d’agents de l’État (DGEFP) ou même d’acteurs issus d’institutions comme la Fédération de la formation professionnelle (FFP), le Cnam, les Cités des métiers…
A ce titre, et avant toute mise en oeuvre définitive, l’Afref et le Sycfi souhaitent soumettre le projet
RP-CFI à l’appréciation des professionnels, des pouvoirs publics et des acteurs économiques concernés afin de l’amender et de l’enrichir de leurs suggestions. « Nous pouvons imaginer que toutes ces instances seront susceptibles de participer à la vie de ce répertoire et contribueront ainsi à l’évolution du métier de formateur-consultant », espère Lionel Soubeyran dont l’organisation lance, entre le 1er et le 30 octobre, une consultation en ligne sur son site Internet avant que la version définitive du RP-CFI ne soit publiée le 15 novembre 2013 en vue de l’ouverture définitive fixée au 1er janvier 2014.

Par Benjamin d’Alguerre – http://www.actualite-de-la-formation.fr -18/09/13
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Centre Inffo 2013
Reproduit avec l’aimable autorisation du Centre Inffo